Farah Alibay, un des équipiers de pilotage du robot Perseverance, se livre

Farah Alibay a grandi à Joliette, une petite ville du Canada, où travailler à la NASA était impensable. Mais c’est exactement ce qu’elle a fait en tant qu’ingénieur système travaillant sur les missions de l’atterrisseur InSight Mars. De parents nés à Madagascar, ayant quitté la Grande Île il y a plus d’une trentaine d’année, Farah Alibay a étudié en Angleterre, puis elle est devenue stagiaire de la NASA, jusqu’à atteindre l’emploi de ses rêves au sein de l’équipe du Jet Propulsion Laboratory de la NASA, ayant posé le robot Perseverance hier sur la planète Mars.

Farah Alibay dans le simulateur de pilotage du robot Perseverance

D’où venez vous ?

Je suis née à Montréal, au Canada, puis si je suis allée poursuivre mes études au lycée à Manchester et à l’université de Cambridge, en Angleterre.

Qui vous a inspiré ?

Mes parents. Ils sont tous deux nés à Madagascar, qu’ils ont quitté pendant des troubles politiques pour immigrer au Canada. Ils ont été de la première génération de leur famille à fréquenter l’université. En grandissant, ils m’ont toujours encouragé à poursuivre mes rêves. Ils ont montré l’exemple et m’ont indiqué que je pouvais réaliser tout ce que je souhaitais. Mes parents ont également fait de gros sacrifices pour s’assurer que je puisse avoir une bonne éducation. Je me suis donnée au mieux de mes capacités. Leur influence est encore très visible en moi aujourd’hui : en tant qu’ingénieur, comme mon père, ayant développé une passion pour l’enseignement de ma mère, une de mes passions est d’éduquer les communautés et de sensibiliser le public.

La Vallée de la Mort, aux Etats-Unis, un des endroits les plus inhospitaliers au monde

Qu’est-ce qui a d’abord suscité votre amour de l’espace ?

Mon premier souvenir, c’est quand j’étais tombée amoureuse de l’espace en regardant Apollo 13 quand j’avais 8 ans. Ce qui m’a fasciné, ce n’était pas seulement la vaste étendue et les dangers de l’espace, mais aussi le fait que des équipes d’ingénieurs se sont rassemblées pour résoudre ce qui semblait être des problèmes insurmontables. Je me souviens de les avoir vus réussir et de savoir que c’était le genre de carrière que j’aimerais poursuivre, une carrière où je pourrais utiliser la créativité, les connaissances et le travail d’équipe pour faire progresser l’exploration spatiale. En tant qu’ingénieur système aujourd’hui, résoudre des problèmes apparemment insolubles fait partie de ma vie quotidienne et quelque chose qui me procure beaucoup de plaisir.

Comment avez-vous fini par travailler dans le programme spatial ?

J’ai étudié l’ingénierie aérospatiale à l’Université de Cambridge et j’ai eu l’opportunité incroyable de participer à la NASA Academy, qui est l’un des nombreux stages proposés par la NASA, au Goddard Space Flight Center (GSFC) après avoir terminé ma maîtrise. Grâce à l’Académie, j’ai découvert les nombreux centres et activités auxquels la NASA participe. C’est à ce moment-là que j’ai découvert ma passion pour l’exploration planétaire robotique. Cela m’a conduit à faire un doctorat en ingénierie des systèmes au MIT, au cours duquel j’ai continué à faire un stage à la NASA, cette fois au Jet Propulsion Laboratory (JPL). Je suis tombée amoureuse de cet endroit et j’avais hâte d’aller travailler tous les jours et de travailler avec les personnes les plus visionnaires que j’ai jamais rencontrées. De l’atterrissage de rovers de la taille d’un SUV sur Mars à la navigation de vaisseaux spatiaux autour d’autres planètes, rien ne peut les arrêter. Lorsqu’on m’a proposé un poste pour les rejoindre à plein temps, je n’ai pas hésité une seconde à dire oui.

Une réflexion sur “Farah Alibay, un des équipiers de pilotage du robot Perseverance, se livre

  1. Chapeau bas! Parcours remarquable conduit par la… Persévérance (ok elle est facile!..)
    De quoi inspirer la jeunesse et particulièrement celle de la communauté karana dont vous êtes issue, semble-t-il.
    Good luck to you !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s